Histoire

En vente en mairie 15 Euros
livre illange 

 

Extraits du livre référence « ILLANGE AU PASSE SIMPLE » de Patrick GRASSER

ILLANGE LE VILLAGE

Illange est une commune du nord du département de la Moselle qui a su conserver son charme lorrain. Située sur la rive droite de la Moselle, au pied d’une colline qui dissimule discrètement un groupe fortifié. -Fort d’Illange-

la Rivière La Moselle, le ruisseau le Helper la rivière La Fensch sont les principaux cours d’eau qui traversent la commune d’Illange
L’altitude de la mairie d’Illange est de 195 mètres environ.
– L’altitude minimum et maximum d’Illange sont respectivements de 147 m et 215 m ( voir la borne géodésique dans le site du Fort)
– La superficie actuelle  d’Illange est de 5.65 km ² soit 565 hectares.

En 1860, la commune compte 319 ha de terres labourables, 75 ha de prés, 13 ha de vignes, 10 ha de jardins et vergers et 69 ha de forêt.

Sur ces 486ha, la commune possède 72 ha de terre et 67ha de bois, son économie repose essentiellement sur l’agriculture et la viticulture.
Son sol est de nature argileuse sablonneuse.
Illange s’étale le long d’un bras mort de la Moselle sur près de 5000 m, à l’est du Pays-Haut, face aux vallées sidérurgiques dont il ne reste, en certains endroits, malheureusement que les friches industrielles.

Village typiquement lorrain avec son artère principale qui la traverse de bout en bout, comme un canal de vie où l’on retrouve tout ce qui procède de la vie active de la commune : la mairie, l’église, l’épicerie, l’auberge et les maisons blotties les unes contre les autres ( à cette époque, la priorité était donnée à la surface cultivable.)
Une seule fantaisie dans cet ordonnancement strict et réfléchi : une rue en boucle entourant l’église.

Dans le temps, comme dans de nombreux villages lorrains, le tas de fumier s’entassait devant la porte et par sa grosseur, il témoignait de la richesse du propriétaire.

Au dire des anciens, il semblerait que c’est ainsi que l’on choisissait sa future épouse.

Illange a été concerné dans une moindre mesure par le développement économique de la sidérurgie dans les années 1950.
La commune n’a pas accueilli de cité ouvrière sur son territoire.
Ainsi, sans avoir été totalement en marge de l’activité sidérurgique, Illange était resté, dans ces années de prospérité pour la Lorraine, un village rural sur l’axe Thionville – Metz.
La crise du secteur sidérurgique a moins affecté le développement du village.

Avec près de 2000 habitants, la commune, qui présentait une dynamique démographique positive dans le secteur, voit se stabiliser son nombre d’habitants

Blottie entre le cours de la Moselle et l’autoroute A31, Illange n’a pas beaucoup de possibilités d’extension.

Etymologie :

Le nom de la commune proviendrait à la fois du patronyme d’un chef germain « Elo » et du suffixe caractéristique en « ing. »
Des différents noms d’Illange, on retiendra : Elingen (1275), Elenges (1306), Eilanges (1316) Ellanges (1377), Hillingen (1574)

Au XVIIe siècle, la particule originelle « Elo » se transforme en « Illo » afin d’obtenir la dénomination « Illange » Illoges puis Illiges (1606), Illendorf (1669-1681), Islange (1686). Quant à la forme définitive « Illange », elle n’apparut qu’à la fin du XVIIIe siècle.

C’est à l’époque d’Illingen, au XIXe siècle, que ses habitants furent surnommés en Platt : «Illinger Lolos ou Illénger Loloën.»

Le mot « Lolos » fut connu chez nous, il y a près d’un siècle, lors de la conquête de l’Indochine où nos troupes eurent beaucoup à lutter contre les Lolos, habitant le nord du Tonkin (tribus sauvages et sans culture). A la vue des villages voisins le Platt parlé à Illange était déjà mélangé avec des mots français, d’où le sens péjoratif appliqué aux habitants d’Illange.

A l’instar d’autres villages lorrains, Illange connut l’annexion en 1870 et se vit contraint d’utiliser le nom « Illingen » à forte consonance germanique.
Cette appellation fut à nouveau utilisée en 1940, date à laquelle la commune passa aux mains des Allemands. Illange fut libérée en 1944 et recouvrit sa véritable identité.

Le village d’Illange et la seigneurie de Meilbourg

A partir de 1432, Illange devint partie intégrante, mais de fait seulement, de cette Seigneurie avec Basse –Yutz, Haute – Yutz, Garche, Manom et une partie de Kuntzig.

Siège d’un fief et d’une justice haute, moyenne et basse, dépendant de la seigneurie de Meilbourg (1681), la commune d’Illange était alors annexe de la paroisse de Bertrange.
Illange est un ancien fief de la Seigneurie de Meilbourg, lequel fut donné par le duc de Luxembourg à son vassal, Jean de Raville, habitant le châ teau de Thionville.

Jean de Raville, seigneur de Meilbourg, fut obligé de vendre ce qu’il possédait à cause des importantes dépenses occasionnées par sa souveraine Elisabeth de Gorlitz.

Autrefois, raccordé à la province des Trois – Evêchés, bailliage et coutumier de Thionville, le village fit partie, en 1790, du canton de Koenigsmacker pour rejoindre, en 1802, le canton actuel.

Le temps, les guerres, la conjoncture économique ou tout simplement le désintérêt des hommes ont entraîné la disparition partielle ou totale de près de cinquante des nombreux châteaux ayant existé en Moselle.

Le château de Meilbourg d’Illange, a été démoli et reconstruit  plusieurs fois.
Il n’en reste, aujourd’hui aucune trace visible. Il  appartenait aux Ducs de Lorraine:

les différents patronymes trouvés dans les actes :

1161: Malberg – 1289:  Mirabel ou Miribel – 1304: Malberc – 1323: Mailberch – 1328: Mailburg -1380: Milleberg – 1384: Mielberg – 1389: Mailbourch – 1393: Melleberch – 1400: Meilberg et Meulbourg – 1580: Mailbourg et Meilberg – 1681: Milbourg – 1696: Meilbourg – 1722: Meillebourg

Ne subsistent dans les mémoires que les traces qu’en ont conservés les documents d’archives.

Une légende prétend qu’il existe un souterrain qui partait du château de Meilbourg, passe sous la Moselle et rejoint, à l’époque, le château de Daspich qui se trouvait après la barrière de Wendel, en face d’un café, actuellement sur le terrain Sollac.
Aucun souterrain n’a été découvert lors de la canalisation de la Moselle, mais les légendes sont parfois tellement prenantes qu’il faut laisser libre cours à l’imagination et continuer de rêver.

 

Les maires d’Illange de 1867 à nos jours

10 / 03 / 1867 : Jacques HENNEQUIN
11 / 02 / 1872 : Frantz GROSSE
09 / 05 / 1883 : Mathis GROSSE
19 / 09 / 1886 : Nikolaus SPIEGEL
22 / 06 / 1902 : Peter GROSSE
18 / 10 / 1908 : Léon DURUY
10 / 12 / 1919 : Pierre GROSSE
08 / 03 / 1931 : Auguste SPIEGEL
06 / 10 / 1945 : Hubert MELLINGER
07 / 05 / 1953 : François HERGAT
27 / 03 / 1971 : Jean – Pierre HEITZ
Depuis le 16 / 06 / 1995 : Daniel PERLATI

Nombre d’habitants

En 1793 – 210 habitants –

En 1800 – 444 habitants

En 1806 – 470 habitants –

En 1821 – 506 habitants –

En 1836 – 523 habitants –

En 1841- 501 habitants

En 1850 : 508 habitants

En 1861 – 501 habitants –

En 1866 : 486 habitants –

En 1870 : 429 habitants

En 1900 – 371 habitants –

En 1910 : 485 habitants

En 1921 : 447 habitants
En 1926 : 473 habitants

En 1936 : 465 habitants

En 1945 : 437 habitants

En 1968 : 1275 habitants
En 1982 : 1729 habitants

En 1999 : 2153 habitants
En 2006 : 2068 habitants

En 2012 : 1920 habitants                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Quelques dates

– 1826 : montage d’une horloge au clocher et aménagement du presbytère.
– 1831 : construction d’une école.
– 1832 : construction de la mairie.
– 1881 : construction de l’église St Hubert.
– 1925 : installation de l’électricité.
– 1930 : 1ère voiture automobile à Illange
– 1945 : le corps de sapeurs pompiers se réorganise.
– 1952 : installation de la conduite d’eau.
– 1955 : construction du château d’eau.
– 1956 : l’eau a coulé le 1er août.
– 1957 : 1er téléviseur au village.
– 1959 : construction du bloc communal.
– 1962 : construction du bloc Bellevue.
– 1963 : lotissement Robert Schuman.
– 1964 : lotissement St Hubert, Bellevue.
– 1969 : construction de l’école et du bloc Bel Air.
– 1974 : début de la zone artisanale.
– 1975 : lotissement les Côteaux.
– 1976 : construction du gymnase.
– 1980 : installation de la conduite de gaz.
– 1982 : lotissement près du cimetière.
– 1987 : cour des Arums.
– 1990 : bâtiment Centre – Culturel et nouvelle caserne des pompiers.

Aujourd’hui Illange ne manque pas d’attrait : la vue sur la Moselle qui paresse en contre bas, le gué Romain, le Fort et le Port d’Illange sur la rive opposée de la rivière. Divers commerces, des installations sportives et culturelles, un embellissement florale apprécié (trois fleurs), les illuminations de Noël , le part généreuse des habitants pour les œuvrent caritatives etc… tout cela contribue au » bien vivre à Illange  » et à l’intégration des nouveaux arrivants.

 

Découvrir la Chapelle de Illange ,le Fort de Illange, l’église St Hubert,le Port d’Illange,